Le Shiatsu et les personnes en Centre Hospitalier Spécialisé

Le shiatsu se pratique dans le respect de la personne, c'est-à-dire respect du corps et de ce que la personne vit, sans jugement ni critique. La personne est accueillie comme elle est.

 

La "seule nécessité impérative" est l'acte de volontariat. Le shiatsu ne pourra être donné que si la personne est "partante" pour se laisser toucher.

 

La séance de shiatsu sera adaptée à la personne qui reçoit, en fonction des pathologies et de son état psychologique.

 

Par le toucher, la personne reprend contact avec son corps donc avec elle-même. Avec des séances régulières, elle pourra s'autoriser à s'accepter durant la séance. La personne pourra transposer cet état d'être dans la vie de tous les jours, elle pourra ainsi gagner en confiance en elle et estime de soi-même.

 

Le shiatsu s'inscrit dans une logique d'accompagnement et d'aide à la personne. Cet état d'esprit entraine que le praticien en shiatsu tient compte de certaines indications de l'équipe qui accompagne la personne, pourra donner des informations si nécessaires à l'équipe, et en fonction du projet de la structure, pourra faire partie de l'équipe de soutien de la personne.

 

 

 

 

Le shiatsu est un art de bien-être, adapté à toute personne, un art dans l'acceptation de soi, de son parcours de vie.

Publié dans #Le shiatsu

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :