Histoire du Shiatsu

shiatsu1.jpg

 

L'histoire précise du Shiatsu est difficile à effectuer...

Le Shiatsu s'inscrit dans la filière particulièrement riche des techniques manuelles pratiquées depuis des millénaires en Extrême Orient.

 

Si l'on en croit la tradition, l'Inde aurait été le berceau de toutes ces disciplines corporelles de bien-être. Enseignées par des moines bouddhistes, ces techniques se propagèrent d'un côté vers la Birmanie, le Cambodge, le Laos et la Thaïlande, de l'autre vers la Chine où elles se modifièrent sous l'influence conjuguée du Taoïsme et du Confucianisme.

 Le TAO-YINN, "Massage par la pression des doigts" semble l'ancêtre le plus direct du Shiatsu. Elle apparut en Chine, aux environs de 530 avant JC...

A travers les siècles, elle se développa et épousa d'autres formes de thérapies manuelles basées sur l'utilisation du Qi. On nomma ces pratiques ANMO ("Prendre soin avec les mains").

Au 7ème siècle environ, le Japon à son tour fut touché par ce phénomène, le DO-IN, le TUI-NA et l'AN-MA virent le jour. Ces disciplines procédaient par vibrations, percussions et étirements. Au fur et à mesure la technique, chinoise à l'origine, devint japonaise et connut son apogée à l'époque EDO (1616-1867).

 

Voici 300 ans, l'étude de l'ANMA était obligatoire pour médecins et thérapeutes japonais. La connaissance des canaux de Qi (méridiens) et des points de pression (Tsubos) pouvait leur permettre de connaître l'anatomie, de faire un diagnostic, et de traiter avec les massages, l'acupuncture ou les herbes...

 

Peu à peu l'ANMA devint un terme généralisé et les autorités japonaises décidèrent que ce mot devait uniquement décrire les pratiques visant à produire "relaxation et bien-être" et la pratique fut réservée aux non-voyants.


Quelques groupes de praticiens avaient sauvegardé la technique d'origine du Tao-Yinn. Erudits en "Médecine Chinoise", ils explorèrent une pratique où la Médecine Chinoise et l'utilisation de la pression seraient complémentaires.

 

A travers les siècles, une minorité de praticiens se communiquèrent cette connaissance et il faut attendre la dynastie MEIJI (1868) pour que l'AN-MA, privilégiant cette fois-ci la "pression", fasse à nouveau son apparition dans un contexte plus médical. Cette pratique prit alors le nom de SHI-ATSU (pression des doigts).

 

En 1954 que le SHIATSU fut reconnu officiellement par le Ministère japonais de la Santé comme une médecine à part entière.Namikoshi.jpg

 
NAMIKOSHI Tokujiro (1905-2000) a mis au point le Shiatsu dans sa forme originelle.

 

En 1970, le Shiatsu fit son apparition aux USA et en France grâce à des Maîtres comme Y. Kawada, T. Kagotani, R. Tokuda, H. Izumo et quelques autres sans oublier des stages ponctuels animés par des personnalités prestigieuses comme S. Masunaga et W. Ohashi.


Masunaga-copie-1.jpg 
MASUNAGA Shizuto a introduit dans le shiatsu, la Médecine Traditionnelle Chinoise avec ses méridiens.



D'autres personnes ont également contribué à la diffusion de cet art à travers le monde.

Publié dans #Le shiatsu

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :